Accueil

Les fractales ont pu être observée depuis l'Antiquité mais étaient alors qualifiées de « monstres mathématiques » de par leur dimension qui ne s'expliquait pas par la géométrie euclidienne. Ce n'est qu'en 1974, avec Benoît Mandelbrot, qui inventa la géométrie fractale, que l'on découvrit que ces « monstres » n'étaient en fait que mal étudiés et qu'ils pouvaient être modélisés à l'aide de formules mathématiques. C'est alors qu'en plus des mathématiciens, des biologistes et des physiciens se sont intéressés aux fractales et à leurs propriétés, principalement celle d'avoir un périmètre infini dans une aire finie, dans leurs domaines. On remarque en effet que la Nature elle-même utilisait cette géométrie bien avant l'Homme. Et que cette même géométrie permettrait peut être de mieux comprendre certains phénomènes physiques. Une problématique s'impose alors, c'est à celle-ci que nous essaierons de répondre :

Les fractales permettent-elles de modéliser l'infini ?

Dans une première partie nous aborderons les fractales du point de vue mathématique et définirons ce terme. Nous continuerons dans le domaine de la SVT et des SI en donnant des exemples de fractales que l'on peut trouver dans la nature ou d'applications faites par l'Homme basées sur la géométrie fractale. Puis nous aborderons un aspect plus philosophique dans le domaine des sciences physiques et principalement dans l'astrologie. Pour terminer nous conclurons en mettant en relation ces trois parties et donnerons une réponse, si il y en a une, à notre problématique.

 

Ce TPE est fait par des élèves de première S du lycée François Rabelais de Fontenay le Comte, GAUVIN Léo (1SB), AUBRET Pierre (1SB) et MAUGAN Antoine(1SA).

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site